Bloc composant

Sommaire  Précédent  Suivant

Il y a trois types de bloc composant :

 

1-Standard - utilisé pour l'ombrage, les réflexions et pour la visualisation.
2-Terrain - utilisé pour créer, sur des murs, des contiguïtés avec le terrain, ombrages, réflexions et pour la visualisation.
3-Adiabatique - utilisé pour créer, sur des murs, des contiguïtés adiabatiques, ombrages, réflexions et pour la visualisation.

Les blocs de composant sont dessinés de la même façon que les blocs de bâtiment mais en sélectionnant le Type de bloc dans le panneau des options de dessin à 3-Bloc de composant.

Chaque bloc composant a son propre matériau, des données de modélisation d'ombrage (ou non) et un planning de transparence.

Pour les modifier vous devez en premier lieu aller sur le bloc lui-même en double-cliquant dessus depuis l'écran d'édition du modèle ou depuis le Navigateur.

Sinon, les blocs composants héritent des données par défaut du modèle saisie au niveau bâtiment.

En conséquence si vous laissez les données du bloc de composant à leur valeur par défaut (texte en bleu) vous pouvez changez toutes les données du modèle en un coup en effectuant les modifications au niveau bâtiment.

Tout bloc composant projète des ombres dans les Visualisations.

BLOC COMPOSANT STANDARD

Il peut être parfois utile de créer des structures telles que des piliers, des pares-soleil ou des balcons qui n'incluraient pas de zones (d'activité).

Les blocs composants standards peuvent être utilisés pour modéliser de telles structures qui seront traitées, dans les simulations, simplement comme des surfaces d'ombrage/réflexion et ne contenant pas de zones.

Les blocs composants standards sont visibles dans les Visualisations, utilisant la texture saisie au niveau Matériau des blocs composants de l'onglet Construction sous l'entête Bloc Composant.

Ils peuvent être utilisés pour projeter des ombres et réfléchir le rayonnement solaire et la lumière pendant les simulations en cochant la donnée Ombres et reflets de bloc composant sous l'entête Bloc Composant de l'onglet Construction.

 

Remarque : les blocs composants ne bloquent pas les réflexions solaires sur le sol à moins que l'option solaire réflexion ne soit utilisé dans la boite de lancement de Simulation.

 

L'image ci-dessous montre des utilisations classiques de blocs composants standards.

 

componentblock_1_4

BLOC COMPOSANT TERRAIN

Les blocs composants terrain peuvent être employés comme un moyen aisé de fixer la contiguïté de n'importe quelle surface touchée par le bloc à 'Adjacent au terrain'.

Dans le modèle ci-dessous, le bloc Terrain (affiché en vert) est placé en contact avec le bloc du bâtiment pour créer une contiguïté au terrain sur la partie de la surface en contact avec le bloc Terrain.

Les blocs composants terrain sont visibles dans les Visualisations, utilisant la texture saisie au niveau Matériau des blocs composants de l'onglet Construction sous l'entête Bloc Composant.

Ils peuvent être utilisés pour projeter des ombres et réfléchir le rayonnement solaire et la lumière pendant les simulations en cochant la donnée Ombres et reflets de bloc composant sous l'entête Bloc Composant de l'onglet Construction.

 

Remarque : Il est important de comprendre que le bloc terrain est utilisé uniquement pou modifier la contiguïté de la surface adjacente, pour être "en contact avec le terrain". La surface de la zone en contact avec le bloc terrain est traité comme adjacent à une température mensuelle du terrain défini au niveau du site. La construction associée à ce bloc terrain et l'épaisseur du bloc ne sont pas utilisé dans le calcul de conduction du sol vers le bâtiment. Pour modifier les propriétés de transfert de chaleur du terrain, éditer la construction terrain.

 

Les ouvertures placés sur les surfaces en contact avec le bloc terrain, seront supprimées lors de l'ajout du bloc terrain. Il n'est donc pas possible d'ajouter des ouvertures sur une surface en contact avec le terrain. Ceci est valable aussi bien pour les vitrages, les portes, les aérations et les trous.

image179_4

Vue depuis le niveau bâtiment

image180_4

Vue depuis le niveau zone

Les blocs composants terrain sont affichés dans l'écran de visualisation selon la texture terrain définie au niveau site.

 

Plus d'information sur la modélisation du terrain est disponible au chapitre Modélisation du terrain.

 

Note : Les contiguïtés créée par contact avec des blocs terrain peuvent être écrasées en modifiant la Contiguïté des données de Construction au niveau de la surface considérée.

BLOC COMPOSANT ADIABATIQUE

Les blocs composants adiabatiques peuvent être employés comme un moyen aisé de fixer la contiguïté de n'importe quelle surface touchée par le bloc à 'Adiabatique'.

Les surfaces adiabatiques ne transfèrent pas de chaleur au delà de leur surface extérieure et sont souvent utilisées pour modéliser des frontières avec d'autres espaces qui peuvent être considérées à la même température que la zone.

Dans le modèle ci-dessous, le bloc Adaibatique (affiché en rouge) a été placé en contact avec la moitié de la façade sud du bâtiment pour modéliser l'effet d'un bâtiment adjacent qui n'est pas pris en compte par DesignBuilder.

Le bloc composant adiabatique crée une contiguïté adiabatique sur la partie de la surface en contact avec le bloc adiabatique.

Les blocs composants adiabatiques sont visibles dans les Visualisations, utilisant la texture saisie au niveau Matériau des blocs composants de l'onglet Construction sous l'entête Bloc Composant.

Ils peuvent être utilisés pour projeter des ombres et réfléchir le rayonnement solaire et la lumière pendant les simulations en cochant la donnée Ombres et reflets de bloc composant sous l'entête Bloc Composant de l'onglet Construction.

 

image90_4

Vue depuis le niveau bâtiment

 

image187_4

Vue depuis le niveau zone

Remarque : Bien qu'aucune conduction de chaleur n'est lieu sur la partie extérieure d'une surface adiabatique, ces surfaces autoriseront tout de même un flux de chaleur sur la surface intérieure et apportera donc une masse thermique à la zone connectée. Les résultats de simulation montreront donc un transfert de chaleur pour l'ensemble des surface adiabatiques. Ce flux peut être assez significatif sur les périodes horaires ou quotidienne, mais négligeable sur un intervalle mensuel.